LOCLAIR

Caluire et Cuire (69)

Programme: Fablab – Coworking – Colocation
Surface: 1650m2

Maître d’ouvrage: SCI Saint-Clair
Architecte: Gilles Perraudin

Livraison: Septembre 2017

Description du projet

Le Programme

Sous-sol : 22 places de parking
RDC : Atelier de menuiserie collaboratif / Fablab
R+1 : Coworking de 25 postes dédié aux designers
R+2 : 4 T4 en colocation
R+3 et R+4 : 4 duplex en colocation

L’histoire du projet

Depuis 2007, M. Damidot, menuisier réputé et meilleur ouvrier de France, porte un projet d’atelier de menuiserie, ouvert et collaboratif.

Son objectif: ramener de la production artisanale en ville, créer un lieu de collaboration et d’échange entre différentes générations d’artisans, et permettre à de jeunes travailleurs indépendants de démarrer à moindre coût en leur donnant accès à son local et à ses machines.

D’un point de vue architectural, l’ambition était de réaliser un édifice inédit, loin de la standardisation actuelle, et bâti avec des matériaux nobles (pierre et bois). Le programme se devait également d’être mixte avec des espaces de rencontre, de travail, de réception et d’habitation.

En 2011, après 4 années d’efforts, le 1er projet tombe à l’eau en raison d’un modèle économique incertain et d’un refus de permis de construire (projet trop dense).

Il a par ailleurs a été découvert que le terrain acquis par M. Damidot était lourdement pollué aux PCB et aux hydrocarbures. Le coût de la dépollution était égal à la valeur du terrain ce qui compliquait encore un peu plus le projet.

L’intervention d’Urban Project

Nous avons rencontré M. Damidot en 2014 et lui avons proposé de l’aider à trouver le bon programme, le bon modèle économique, et de faire le lien avec les voisins, la ville, la maîtrise d’œuvre et la banque, afin de concevoir un projet satisfaisant pour tous et viable économiquement.

La 1er constat fut qu’avec de telles contraintes économiques et qualitatives, il était inenvisageable de faire appel à un promoteur ou à des agents immobiliers. Nous allions devoir réaliser un projet en autopromotion et surtout pré-commercialiser  par nous-même l’ensemble des surfaces.

Ensuite, le challenge consistait à trouver le bon architecte, capable de trouver des solutions créatives et techniques pour un projet aussi complexe, tout en dessinant un projet suffisamment harmonieux pour mettre tout le monde d’accord.

Nous avons sélectionné par appel d’offres l’architecte Gilles Perraudin, équerre d’argent et grand spécialiste de la construction en pierre de taille massive.

En concertation avec M. Damidot et sa famille et en étroite collaboration avec l’ensemble des parties prenantes (maîtrise d’œuvre,  élus, services techniques de la ville, conseiller financier, voisins et la Chambre des Métiers), nous avons conçu un projet sur-mesure. Il a permis de satisfaire à la fois les ambitions architecturales et programmatiques de M. Damidot, de trouver un équilibre économique, condition essentielle à la faisabilité du projet, et de satisfaire la ville et les voisins.

Au final, nous avons conçu un bâtiment de 1 650m2 sur 5 niveaux et un sous-sol, intégralement en pierre de taille massive et en bois, avec un ratio d’ouverture très généreux (90% de la façade). Chaque lot bénéficie d’une terrasse, d’un jardin ou d’une loggia, les espaces sont baignés de lumières et offrent des vues dégagées, tout en préservant la luminosité des immeubles voisins et en respectant un budget très serré.